Seniors: A Balma le 9 Décembre 2018

SENiORS1: Quand ça veut pas…
Le vent, le crachin, le froid, le brouillard, la luminosité qui décroit : ce dimanche après-midi de décembre avait tout d’une caricature de séjour en Transylvanie.
C’est donc sous les projecteurs que les Balmanais partent avant le ballon sur le coup d’envoi. Vent dans le dos, ils ne parviennent pas à investir le camp de Coarraze-Nay et l’affrontement qui s’installe a tendance à se cantonner entre les 2 lignes des 22. Des mêlées, des touches, des chandelles et des réceptions maladroites mais aussi des passes latérales, 2 équipes qui se percutent allègrement sans que la ligne d’avantage soit franchie, que ce soit pour les uns ou pour les autres. Quelques pénalités lointaines s’égarent dans les airs, dont une qui s’écrase sur la transversale, ne permettant pas au BORC de prendre un maigre avantage. C’est à peu près tout ce que l’on peut retenir d’une première période malgré tout moins insipide que le 0/0 qui la ponctue.
Désormais face au vent, les Balmanais prennent l’ascendant mais font preuve d’indiscipline. Ils encaissent 3 points et quelques cartons. Ce sont pourtant eux qui font le jeu, et malgré les intempéries ils parviennent à alterner le près et le large. Mais la défense bleue renvoie inlassablement les assauts rouges ce qui fait que l’heure tourne sans que le compteur déroule. La conclusion est terrible, les Balmanais perdent le match 3/0 sans avoir démérité tandis leurs adversaires gagnent presque sans s’en être rendu compte.
Difficile, dur, vache : seuls des mots amers viennent à l’esprit.

 

 

SENiORS 2: Quand ça veut pas (bis)..
Les espoirs balmanais font bonne figure face au leader de leur poule. Ils n’encaissent que 2 pénalités et sont à plusieurs reprises proches de marquer. Mais le final leur est fatal, le score de 16 à 0 reflète mal une rencontre équilibrée dont l’issue aurait pu être différente

≡ Michel DEDiEU

M16: A Castanet le 24 Novembre 2018

M16 2003-2004: Castanet Zlatané…
C’est le début des matchs retours pour les M16 Balmanais à Castanet contre une équipe Castanéenne qui a bien résisté à l’aller en " Balmanie" . Il faut donc être sur ses gardes du coté des visiteurs et montrer du sérieux et de la rigueur. Le terrain est bon, le vent souffle légèrement , la température est fraiche , tout est réuni pour avoir un bon match de rugby
Balma engage et met tout de suite la pression sur l’adversaire qui cherche à sortir proprement de son camp . Castanet malgré de la possession se montre peu dangereux et s’expose au contre. Il n’y a que 5 minutes de jeu que déjà sur un ballon tombé , les Balmanais s’en vont marquer le premier essai de l’après midi. (0-5). Castanet fidèle à son plan, produit du jeu, rééquilibre un peu le rapport de force, mais n’arrive toujours pas à sortir de ses 50m où les cantonnent les Balmanais . Ces derniers récupèrent quelques bons ballons mais des fautes de mains gâchent les quelques occasions de marquer , c’est alors que sur une rare incursion Castanéenne en "Balmanie" d’une mêlée, une "89" permet à un ailier décalé le long de la touche de pointer en terre d’essais (7-5) . Sur le renvoi qui suit une pénalité fait évoluer le score en faveur des visiteurs qui reprennent l’avantage (7-8).Encore un peu brouillon mais avec une belle envie, Balma peu à peu impose ses qualités physiques et individuelles concrétisées par un nouvel essai en coin suite à un Nième récupération (7-13) . La mi-temps est sifflée sur un score de 7-13 durant laquelle Castanet a cherché à produire du jeu mais a bien été contenu dans sa partie de terrain et contré par Balma.
Castanet engage la seconde période et perd le ballon rapidement pour une mêlée qui va délivrer un bon ballon d’attaque en 1ère main, où le ballon vole de mains en mains pour être aplati en coin (7-18). Balma, qui fait moins de fautes, va comme lors des précédentes rencontres prendre définitivement le contrôle du match. C’est d’abord sur une touche où le maul avance et marque (7-23), puis sur le renvoi qui suit une mêlée aux 50m est concédée par Castanet d’où le 3ème ligne centre balmanais s’extrait pour une longue course qui l’amène en dame (7-30). Balma déroule, tous les ballons deviennent à présent facile à exploiter face à des Castanéens résignés et dépassés par les mouvements de jeu des visiteurs. Un essai (7-37), ensuite un autre (7-42) sellent, malgré un timide et stérile sursaut des locaux en fin de partie, une victoire incontestée et incontestable.
Félicitations à tous les Balmanais pour cette 4ième victoire en championnat en terre Castanéenne où il n’est jamais facile de s’imposer. Une domination sans partage avec quelques déchets résume cette prestation Balmanaise de cette journée, mais si on prend en compte que toutes les équipes rencontrées jusqu’à ce jour sont aussi des 2004 , on peut constater que les performances en quantité de points marqués de ce groupe M16 sont impressionnantes depuis le début de saison dans sa tranche d’âge.

Balma ORC

 

≡ Marc Fernandez

Seniors: A Morlaàs le 25 Novembre 2018

SENiORS1: La dépitation…
La "dépitation" est un nouveau mot, créé ce lundi après un "week end" rugbystique catastrophique. Ce sont d’abord de tristes Tricolores qui ont failli face à de fringants Fidjiens, ce sont ensuite de non moins tristes Balmanais qui ont basculé cul par-dessus tête devant de braves Béarnais.
Dépités donc qu’après 10 minutes de jeu le match soit terminé, les Morlanais menant déjà par 3 essais et 17 à 0. Il est vrai que les reprises de volée ne sont pas travaillées à l’entrainement et que plaquer dès la 1ère minute de jeu est dangereux pour les articulations… Restaient quand même 70 minutes à jouer, sur un terrain gras, sous une alternance d’averses et de rayons de soleil. Une fois ébouriffés par cette pénible entrée en matière, voilà les visiteurs qui mettent la main sur le ballon, le conservent, le confisquent même. Mais les 250 000 passes et les 300 000 pénaltouches tentées avortent toutes, sans que la défense locale semble vaciller sous les tentatives répétées. Pire, dès qu’ils reviennent vers nos lignes, les locaux transpercent en force les fragiles remparts qui leur sont opposés. De 24/0 à la mi-temps, le score enfle jusqu’à un 38/12 assourdissant, 2 essais balmanais ayant péniblement contrecarré la flamboyante réussite adverse (6 essais).
Certes les 2 cartons jaunes subis sont injustes. Certes la possession de balle est un signal normalement positif et favorable. Mais pas possible de se satisfaire d’un déficit d’engagement, de réalisme et/ou de lucidité : quelques pénalités (facilement) réussies auraient sans doute permis d’entretenir un espoir certes frêle mais néanmoins porteur.
BALMA : Puertas, Perez, Cassas, Carcano, Vogel, (o) Vernezoul (cap), (m) Sekula, Tomasi, Todesco, Yzabel, Gros-Desormeaux, Zigler, Estves, Falzon, Perles.
Sur le banc : Mestivier, Rendour, Demasi, Radegonde, Maitrejean, Boué, Talon..

 

SENiORS 2: Rageant..
Sans être transcendants, les espoirs balmanais jouent tous ensemble et résistent bien face à des adversaires entreprenants. Leur défense est solide, leur conquête progresse, seul leur manque la concrétisation de leur vaillance. Il s’en est fallu d’un souffle hier, puisqu’un seul petit point leur a manqué pour faire tomber Morlaas à domicile (6 à 5 au final)…

 
 

≡ Michel DEDiEU

Seniors: A Balma le 18 Novembre 2018

SENiORS1: Le compte est bon…
Chaque saison, au moins un dimanche survient où le vent balaye tous les coins du terrain, envole la moindre feuille et déplace aléatoirement tout objet aérien de type ballon, incapable de lui résister. C’était hier une journée de ce genre, qui oblige donc notre sport favori à s’adapter à ces conditions particulières qu’un tel phénomène météorologique provoque.

Vainqueur du fameux toss, les Balmanais affrontent d’emblée les bourrasques. Ils appliquent avec bonheur la conservation de balle, que ce soit devant ou derrière, et parviennent à ne pas être confinés dans leur camp. Leur mêlée est dominatrice, ils réussissent à trouver des intervalles et à marquer physiquement leurs adversaires, lesquels sont réduits à la défensive. A trois reprises, la ligne d’essai de Casteljaloux est franchie, et le score de 17 à 3 à la mi-temps est presque clément, tant les "rougéblancs" pratiquent un jeu léché, séduisant et complet.
L’on se dit que, " vent dans le dos" la tendance va se confirmer et que le différentiel au tableau d’affichage va s’enfler. Mais les visiteurs sont revenus de la pause vexés et revanchards, les échanges se tendent, les esprits s’échauffent. Rien de bien grave, mais le contexte a changé, la qualité a diminué, le niveau, de part et d’autre, a baissé. Casteljaloux se montre menaçant sur quelques pénaltouches, tandis qu’un coup de pied habile permet aux Balmanais de se mette à l’abri de l’essai qu’ils concèdent à l’heure de jeu. La fin de rencontre demeure indécise et confuse, et rien ne s’ajoute, ni pour les uns, ni pour les autres.
22/8, bonus offensif en poche, tout va bien : " le compte est bon " …
.

 

 

SENiORS 2: Il suffit d’un point..
Oui, un point suffit pour la victoire, 19 à 18 qu’ont remportée nos espoirs balmanais. Acquise lors du premier acte, elle fut toutefois dure à conserver, et aurait pu être plus nette et/ou plus sécurisée. Mais ne faisons pas la fine bouche, le résultat est là, qui récompense un groupe vaillant et appliqué..

 

 

≡ Michel DEDiEU

EdR: M10 à Decazeville

TOURNOi Georges BOYE:
M10 2009 à Decazeville – La loi du haut niveau
Horaire inhabituel, c’est un samedi soir à 18h00, au stade de Balma, que nous donnions rendez-vous à une dizaine de nos joueurs pour un voyage en Aveyron suivi d’un restaurant devant France-Afrique du Sud avant une nuit dans hôtel de Rodez.
Nous savions que nous allions jouer un gros tournoi régional et c’est dès le début de la journée que nos jeunes allaient s’en rendre compte. En effet, lors de ce premier match dominical, c’est une défaite d’1 essai qui les attendait à la fin à cause de 2 mauvaises passes interceptées par leurs adversaires ruthénois qui jouaient presque à domicile. Malgré 2 victoires prometteuses contre Albi et L’Isle sur Vienne toutes 2 par 5 à 1 et un match nul contre Saint Affrique la seconde place ne pouvait se jouer qu’entre 2 équipe qui se connaissent très bien et sur un derby contre le Stade Toulousain. Le mach fut un des plus abouti de la poule matinale. Avec une interception de nos adversaires et 2 actions d’essais fertiles ce fut un joli match. Malheureusement il finissait sur un score de parité pas forcément mérité mais surtout c’était la 3eme place dans la poule de la matinée. Nous ne pouvions jouer que la onzième place. A noter que nos rougéblancs avaient le meilleur goal-average et la meilleure défense de la poule à seulement 2 points de la première place détenue par Rodez.
L’après-midi nous arrivions un peu plus confiant, vu le niveau des équipes rencontrées le matin, nous n’imagions pas que nous allions nous confronter à des équipes aussi fortes. Un premier match nul contre les varois de la Seyne sur Mer nous donnait le la. Puis, la victoire contre Millau, 2-1, nous redonnait de l’espoir. Pour le troisième match, qui fut le plus beau de journée, contre Blagnac, les enfants étaient plus que motivés. Souvent menés de 2 essais tout au long de la partie, il nous était impossible de revenir à leur hauteur. Dans les meilleures actions, Baptiste a bien fait jouer la charrue à 3 blagnacais pour offrir un essai à Théo et Valentin nous faisait un placage du bout du monde à 2m de la ligne d’essai, inespéré et inimaginable (je parle bien de Valentin ?) pour éviter un nouveau break. La défaite 4-3 était amère mais applaudie par tous autour des balustrades (adversaires, parents et éducateurs). Pour le dernier match, nous corrigions Castres par 5-2 avec un festival d’essais dans les 5 dernières minutes entre Ugolin, Robin, Arthur ou autre. Bref, Balma finissait 2éme de sa poule de l’après-midi et 12eme sur les trente équipes engagées dans ce tournoi avec un bilan de 4 victoires, 3 nuls et 2 défaites (chacune 4-3)
La douzième place est méritée dans un des tournois au niveau des plus difficiles que nous avons eu à faire jusqu’à présent. Même si nous avons eu le regret de ne pas avoir pu jouer les 10 premières places (par l’absence de 2 ou 3 de nos bons joueurs) nous avons pu nous amuser un peu plus l’après-midi. Nos joueurs comme Enzo, Ugolin, Baptiste et Jules ont acquis de l’expérience à haut niveau et les autres comme Robin, Mattéo, Valentin, Luka, Arthur et Théo se sont rappelé les exigences du haut niveau qu’ils avaient atteint il y a 2 ans. Les éducateurs et parents peuvent encore une fois être fiers de leur progéniture et attendons avec impatience de jouer à 10 et avec un équipe au complet.
Nous nous attendions à du lourd mais à ce point… Félicitation à Aurillac qui l’a gagné.

≡ Didier, Dédé et Benoit