Seniors A Castelnaudary le 11 Mars 2018

SENiORS1: Fallait le faire…
Inutile de se mentir, nous savions tous que gagner à Castelnaudary constituait un challenge quasi impossible à relever, et qu’il fallait être habité par la foi pour y croire, même si cette performance avait été précédemment déjà réussie par d’autres Balmanais en quête de rémission.
Le contexte de ce dimanche est pourtant léger, printanier, fleuri par les maillots fluos des 3 arbitres sollicités pour l’occasion, nombre qui éclaire bien la problématique possible…
Dès l’entame, les Chauriens actionnent leurs points forts : conquête et groupés pénétrants. Les Balmanais subissent, sont constamment mis à la faute et encaissent 2 essais en moins de 20 minutes. « L’on se dit que » l’addition va être salée, que l’on boira le calice jusqu’à la lie, que le châtiment sera terrible. Presque sans que l’on s’en rende compte, la tournure s’infléchit. Les Audois rendent les ballons au pied et nourrissent des ¾ visiteurs qui s‘en régalent, tant au pied qu’à la main. Et surtout, de ce fait, le jeu se passe en grande partie dans le camp des locaux, qui ne peuvent actionner leur monstre à 16 pattes à si longue distance de l’en-but adverse. Pire pour eux, la vivacité balmanaise parvient à surprendre leur défense, et à la mi-temps, le score de 14 à 10 ouvre la porte à tous les possibles, sachant que de part et d’autre, les artilleurs ont décidé de ne pas être décisifs…
Le 2ème acte perpétue le même scénario : les hommes du ROC restituent les ballons au pied, ceux du BORC les dégustent et campent en terre convoitée, personne n’arrive à convertir les pénalités. A l’heure de jeu, un nouvel essai récompense les visiteurs, qui prennent l’avantage d’un point minuscule. La partie demeure correcte mais devient acharnée, chacun mobilisant (ou remobilisant) ses dernières forces. Les Chauriens reprennent la tête, à quelques minutes du terme. Les Balmanais ne se découragent pas et continuent leur pressing, font circuler la balle d’une aile à l’autre sans toutefois trouver une faille. C’est à la fin du temps réglementaire qu’ils bénéficient de la pénalité de la victoire, qu’ils parviennent à conserver dans le temps additionnel.
18/17 : c’est une performance majuscule, qui préserve un avenir toujours incertain mais désormais teinté d’un espoir grandissant.

.
 

SENiORS 2: Dommage..
"Vus d’en haut", les espoirs balmanais semblaient meilleurs joueurs de rugby que leurs homologues chauriens. Ceci démontre qu’il ne faut pas se fier aux apparences puisqu’à la fin, le score sera de 17/13 en faveur des locaux. ..

 

≡ Michel DEDiEU

Les commentaires sont fermés.