SENiORS: A Balma le 26 Novembre 2017

SENiORS1: ECLAiRCIE ou EMBELiE..
Soleil bas rafraichi par une bise soutenue, le stade des Aérostiers présente sa tenue hivernale. Il s’agit de recevoir, avec tous les honneurs qu’une histoire commune appelle, nos presque voisins de Saverdun. L’enjeu est de taille puisqu’une première victoire demeure toujours attendue.
L’on peut craindre une rencontre fermée, tendue, électrique. Il n’en est rien. Les visiteurs tentent d’emblée de prendre le score, ce qui leur donnerait cet avantage psychologique dont les deux équipes ont tant besoin. Les Balmanais ne craquent pas, leur défense tient bon, et au contraire, petit à petit, vent dans le dos, ils prennent le dessus, parviennent à construire et occuper. C’est au large et en vitesse qu’ils concrétisent, qu’ils remplissent leur musette de forts beaux essais sans négliger d’assurer plusieurs coups de pieds. Juste avant la pause, le bonus offensif est atteint, dans un 27/3 sans appel.
Reste une seconde mi-temps face au vent, et aussi face à 22 Ariégeois jusque-là quelque peu abasourdis. Ces derniers réagissent, sonnent la révolte et à leur tour mettent la main sur la balle. Si les avants de Saverdun méritent les 2 réalisations qu’avec opiniâtreté ils se procurent, les Balmanais peuvent regretter quelques largesses défensives qui alourdissent de 2 autres essais l’escarcelle des visiteurs. Par contre, les riverains de l’Hers confirment par 3 essais leur supériorité offensive au large, ce qui fait que l’écart entre les protagonistes reste toujours important, et que l’issue définitive ne fait aucun doute.
46 à 29 au final, pas question de faire la fine bouche : « cela fait du bien ». A ce groupe désormais de confirmer, rééditer le positif qu’il a su produire, tout en se concentrant sur quelques points d’amélioration possible.

SENiORS 2: PAS d’ETATS d’AME..
C’est une bien belle équipe balmanaise qui a animé le lever de rideau. Alliant puissance et vitesse, des espoirs séduisants ont pris un bonus offensif mérité, face à des réservistes ariégeois désemparés.
29 à 11 à la sortie, ce bon résultat mérite désormais une confirmation loin de nos bases.
.

≡ Michel DEDiEU

Les commentaires sont fermés.