U8-2009: Tournoi Mer&Soleil

Quand le coeur ne suffit plus…
Pour la première fois de leur carrière de rugbyman, nos jeunes pousses de 2009 partaient sur un tournoi de 2 jours à la renommée nationale, à Montpellier, plus précisément sur le stade Jean Beaumes de Palavas. C’est donc en début de soirée que tous les joueurs, qui avaient pris le soin de prendre leurs parents-supporters dans les voitures, se retrouvaient au camping pour un premier repas commun.
Le samedi matin était composé d’un atelier de cryogénisation des jambes dans la Méditerranée, suivi d’un autre atelier de détente dans la piscine puis un gros temps calme dans les bungalows et un repas commun dans le silence. La crème solaire étalée sur les corps de nos athlètes, nous sentions déjà la concentration et le désir de bien faire en ce début d’après-midi.
Notre objectif, en ce premier jour de tournoi était de sortir dans les 2 premières équipes afin de jouer le classement général. Chose qui pris une bonne tournure au fur et à mesure des matchs. En effets les quatre premières équipes étaient corrigées par nos banlieusards toulousains qui ont surpris tous leurs adversaires sous cette forte chaleur côtoyant les 30°C. Ce fut le cas de Mauguio (2-0), Nice (1-0), Palavas (5-0) et Jivezac (2-1). Tous nos joueurs ont pu rentrer sur le terrain et beaucoup ont eu la chance de marquer leur essai. Le dernier match se poursuivait par la énième rencontre de l’année contre le Stade Toulousain une défaite logique 2-0 (nous avions leurs meilleurs joueurs de la catégorie face à nous). Nous finissions donc 2eme de l’après-midi avec une vue sur la première place mais fortement fatigué. Nous notions une volonté exceptionnelle de tous nos enfants, une fois le dîner englouti, à aller se coucher à 21h15. Ils ne demandaient pas mieux que du calme et du repos pour le lendemain matin.

Le dimanche venu nous savions que nous ne serions pas à la fête face à des équipes qui étaient venues avec l’objectif de gagner le tournoi et qui avaient fait un tri dans leur effectif pour mettre le gratin de leur école de rugby sur le rectangle. Ce fut dans la douleur et sous les larmes d’une partie de l’équipe que nous assistions; impuissants, à des défaites face à Rives d’Orb (0-2), Aix en Provence (0-1) et Hyères-Querquérannes (0-2). La différence se faisait plus physiquement que techniquement et contre des équipes de ce gabarit le moindre placage manqué ou la moindre erreur d’attention nous était fatal. Ce fut des matchs de très haut niveau et très engagés sur un fort jeu de percussion que nous n’avions pas l’habitude de pratiquer dans notre région. Après la pause déjeuner nous décidions de jouer avec le sourire aux lèvres et de sauver l’honneur en essayant de ne pas perdre tous les matchs de la journée. Nous proposions alors à nos joueurs de faire douter le Stade Toulousain qui a un jeu qui nous ressemble et après un des plus beaux matchs de ce tournoi nous obtenions un match nul 1-1. Epuisés, les enfants des 2 équipes se saluaient fièrement et les éducateurs s’enlassaient. Le dernier match se finissait encore sur du haut niveau et malheurement une défaite 1-0 contre Carcassonne. C’est fier, physiquement à bout et finalement heureux d’avoir appris beaucoup de choses que nous quittions ce tournoi à la 6eme place sur les 18 équipes engagées. Nous terminons devant des écuries plus haut de gamme telles Toulon, Nice, Narbonne, Montpellier ou Monaco qui venaient pour gagner le bouclier. Nous notons également le fair-play de nos protégés qui ont été donner tous leurs mots d’encouragements à leurs meilleurs amis aux abords des stades mais leurs meilleurs ennemis sur le terrain, le Stade Toulousain, qui, dans un coin de leur tête, ont voulu venger Balma en battant en finale Aix en Provence.
Ce fut un weekend intense en émotions, rires et supports de parents. C’est les corps meurtris de bleus que nous avons la fierté d’avoir hissé haut les couleurs rouges et blanches du Balma Olympique Rugby Club. Nous avons appris beaucoup de choses, nous avons ressoudé encore plus fortement cette équipe qui nous n’en doutons pas reviendra plus forte la saison prochaine car oui, cette équipe mérite de partir en vacances!!!!!
NOUS N’AVONS PAS LE PHYSIQUE MAIS NOTRE CŒUR RATTRAPE CE DEFICIT.
Un dernier mots pour remercier Nolan, un 2010 venu exceptionnellement rendre service pour renforcer cette équipe et citer les prénoms de tous les joueurs, Thimoté Guillaud, Théo Vélasco, Arthur Vélasco, Robin Dutech, Roman Delample, Florian Nars, Lélio Vinci, Elie Labalette, Martin Greffe, Luka Cormier, Mattéo Guermas, Valentin Boyé et Virgile Brierre.
La FDGB (Julie Falconetti, David Dutech, Julien Guillad et Benoit Boyé)

Les commentaires sont fermés.