Seniors: A Canet Salanque Cote Radieuse -Balma ORC le 12 Mars 2017

Seniors

Seniors1 : Sans discussion…
La belle pelouse de Canet, survolée par de multiples escadrilles de mouettes, était éclairée d’un soleil voilé, et les risées maritimes n’étaient pas assez fortes pour peser sur le match.
Les protagonistes n’observent pas de round d’observation et déploient leurs vagues d’attaques, tant au près qu’au large. Les Balmanais dominent légèrement, sans toutefois se montrer vraiment dangereux, tandis que 2 des incursions catalanes dans le camp visiteur se concluent chacune par un essai, faute à des duels perdus par les défenseurs. Les rougéblancs persistent quand même, tiennent la balle et campent loin de leur ligne, ce qui leur permet de réduire le score à 14/6. A la demi-heure, ils sont récompensés par un essai de pénalité, et malgré un temps fort maritime, les citrons se pressent sur un 14/13 indécis.
La Côte Radieuse revient des vestiaires pleine d’envie et d’énergie, décidée à se rassurer par des ballons portés. En infériorité numérique, les équipiers du BORC font le dos rond, rendent beaucoup de ballons au pied, plient mais tiennent bon. C’est à partir de la cinquantième minute que la physionomie de la rencontre change et que les Balmanais prennent l’ascendant puis le score (17/19 à l’heure de jeu). La fin du match est rouge et blanche, seul un manque de finition empêche les visiteurs de faire le break définitif. Il faut donc attendre le money-time pour qu’ils se mettent à l’abri sur pénalité.
Bien que le score soit serré (17/22), la victoire est méritée et probante, à l’issue d’une rencontre aussi correcte qu’alerte. De quoi nourrir le mental et le moral des Aérostiers pour la réception imminente de Mazamet…
BALMA ORC : 1E pénalité (33), 5P Vernezoul (16, 28, 50, 59, 75)
Raynal – Perez, Delpech, Carcano, Beulaguet – (o) Cassas, (m) Vernezoul – Foucras, Sanda, Dedieu – Saux, Esteves – Demasi, Redon, Turini.br />Sur le banc : Coute, Houdayer, Rongiconi, Tournier, Arroyo, Sekula, Gausseran.

Seniors2 : Pitoyable…
Le rugby est sorti perdant d’une rencontre qui n’aura réellement duré qu’un quart d’heure. Une générale d’un autre temps et d’un état d’esprit périmé a mis un terme au côté sportif du match.
Pensons au joueur démoli par violence et brutalité primaires, à l’impact sur son intégrité physique, aux conséquences sur sa vie professionnelle.
SCR 47- BORC 19.

ΞMichel Dedieu

Les commentaires sont fermés.