SENiORS: A Balma le 8 Avril 2018

SENiORS1: Match compliqué mais victorieux…
Dernière prestation à domicile pour un XV balmanais toujours pas fixé sur son avenir malgré 5 matchs consécutifs sans défaite. En face, une équipe de Pamiers n’ayant rien à craindre ni rien à espérer. Et de la pluie, fine, pressante, prégnante, tout le temps, partout.
Les locaux prennent le match à leur compte, et exercent la pression qu’il faut pour demeurer dans le camp adverse, mais toutefois sans mieux concrétiser que par une pénalité, la faute à une touche une nouvelle fois défaillante. Petit à petit les visiteurs prennent du poil de la bête, se rendent compte que leur conquête est performante, inversent en partie la tendance et marquent juste avant les citrons.
La pause ne change rien, les Appaméens persistent et très rapidement doublent la mise, creusant un break par 14 à 3. La tribu balmanaise frémit et s’inquiète, mais fort opportunément une percée individuelle permet aux Balmanais de réduire l’écart à 14/8. Dans la foulée, un nouvel essai cette fois-ci transformé porte le score à un fragile 15/14 pour des locaux retrouvant par instants leur vitesse. Mais plus de 25 minutes restent à jouer. Les rougéblancs se montrent quelques peu fébriles tandis que les Ariégeois ne proposent pas grand-chose. Rien de bien net de part de d’autre, et la rencontre s’achève sous cette marque, favorable pour des locaux qui devront pourtant assurer leur maintien en terre toulousaine.

.
 

SENiORS 2: Belle prestation..
Pour avoir su concrétiser en première mi-temps les occasions qu’ils ont su se construire, les espoirs balmanais parviennent à conserver l’avantage après une seconde période dominée par les Appaméens. Belle victoire par 19 à 5. ..

 

≡ Michel DEDiEU

A Saverdun le 25 Mars 2018

SENiORS1: Un scénario inimaginable…
Nouveau défi pour cette équipe balmanaise en quête de rédemption : gagner à Saverdun, performance parfois approchée mais jamais réalisée lors des (nombreuses) confrontations précédentes.
Sous l’éclairage d’un discret soleil les 2 équipes investissent le terrain, qui est bien gras mais très praticable. Un long round d’observation meuble les premières minutes, jusqu’à ce que le collectif saverdunois fasse la différence, presque tranquillement et à deux reprises. Côté balmanais, « l’on se dit que » l’après midi va être longue et que la mission s’avère impossible…Mais les ¾ rougéblancs ne l’entendent pas ainsi. Vitesse, fulgurance, surmultipliée, les voilà qui transpercent une défense locale abasourdie, figée, impuissante. A la mi-temps 3 essais transformés permettent aux visiteurs de faire trembler les locaux, menés 21 à 15.
Mieux, aux alentours de la 50ème minute, un 4ème essai crée un break (28/18) qui semble définitif. Mais les Ariégeois ne capitulent pas, d’autant moins que les Balmanais ne profitent pas de plusieurs pénaltouches qui auraient pu les mettre à l’abri et commettent de nombreuses fautes pas forcément indispensables. Résultat, l’improbable se produit et se traduit, à la 74ème, par un 28/30 en faveur des locaux. Les carottes semblent cuites et la messe semble dite quand une succession de péripéties, provoquées par une indécision locale stimulant la verve arbitrale, offre aux visiteurs une pénalité « terminale » qu’ils ne se privent pas de réussir.
Par 31 à 30, les Balmanais l’emportent à l’issue d’une rencontre comme l’on en voit peu, ponctuée de 8 essais et de rebondissements successifs, aussi improbables les uns que les autres. Néanmoins, « le job est fait » pour nos couleurs, et ce n’était pas une évidence !

.
 

SENiORS 2: Le métier..
Gagner à l’extérieur, qui plus est en terre ariégeoise n’est pas donné à tout le monde. Parce que nos espoirs balmanais n’ont pas cette expérience de vainqueurs dans des contextes difficiles, ils n’ont pas su décrocher une victoire qui leur tendait les bras et ils s’inclinent par 31 à 29 au terme d’une rencontre plaisante et disputée. ..

 

≡ Michel DEDiEU

A Balma le 18 Mars 2018

SENiORS1: Vitesse et dextérité…
Le printemps météorologique n’a pas encore adouci les bords de l’Hers, c’est donc sous le vent et entrecoupée d’averses que se déroule une rencontre qui, par contre, va marquer le renouveau d’un XV balmanais ragaillardi.
Ce sont pourtant des visiteurs ambitieux et sûrs de leur force qui, vent dans le dos, prennent le match à leur compte. Possession, occupation, l’on ne voit que des bleus camper dans le camp adverse. Leur pression est toutefois bien contenue par des locaux solides, qui ne plient que sur les pénalités concédées à ces adversaires finalement peu menaçants dans le jeu. A contrario, les rares incursions balmanaises en terre visiteuse sont incisives, voire chirurgicales puisqu’à 2 reprise les ¾ "rougéblancs" transpercent et marquent. "Pour faire simple ", des hommes de la Salanque laborieux ne concrétisent leur domination que par 4 coups de pied tandis que des balmanais habiles mènent 14 à 12 à la pause.

Le retour des vestiaires voit la physionomie de la rencontre changer profondément. Malgré un épisode de défaillances en touche, vent oblige, la domination devient balmanaise. Les Méditerranéens reculent sous les impacts, subissent les passes, sont pris de vitesse et encaissent un nouvel essai. Le match est à sens unique tant l’engagement et la vivacité des locaux sont supérieurs. Il s’en faut de peu que le score ne s’alourdisse et le bonus offensif décroché est justifié.
24/12 au final, il n’y a pas eu photo pour des maritimes dépités qui ne s’attendaient à pareille démonstration. "Affaire à suivre, série en cours…"
.

.
 

SENiORS 2: Vaillance et Volonté..
Les Espoirs de la Salanque sont au sommet de leur catégorie depuis plusieurs années et constituent donc un obstacle majuscule pour des Balmanais moins sûrs de leur fait. Mais le terrain déjoue les pronostics et la domination, l’envie, le jeu se partagent entre les 2 équipes. La rencontre est disputée, plaisante, incertaine. Elle s’achève sur égalité à 17/17 qui traduit une belle prestation des Espoirs balmanais. ..

 

≡ Michel DEDiEU

Seniors A Castelnaudary le 11 Mars 2018

SENiORS1: Fallait le faire…
Inutile de se mentir, nous savions tous que gagner à Castelnaudary constituait un challenge quasi impossible à relever, et qu’il fallait être habité par la foi pour y croire, même si cette performance avait été précédemment déjà réussie par d’autres Balmanais en quête de rémission.
Le contexte de ce dimanche est pourtant léger, printanier, fleuri par les maillots fluos des 3 arbitres sollicités pour l’occasion, nombre qui éclaire bien la problématique possible…
Dès l’entame, les Chauriens actionnent leurs points forts : conquête et groupés pénétrants. Les Balmanais subissent, sont constamment mis à la faute et encaissent 2 essais en moins de 20 minutes. « L’on se dit que » l’addition va être salée, que l’on boira le calice jusqu’à la lie, que le châtiment sera terrible. Presque sans que l’on s’en rende compte, la tournure s’infléchit. Les Audois rendent les ballons au pied et nourrissent des ¾ visiteurs qui s‘en régalent, tant au pied qu’à la main. Et surtout, de ce fait, le jeu se passe en grande partie dans le camp des locaux, qui ne peuvent actionner leur monstre à 16 pattes à si longue distance de l’en-but adverse. Pire pour eux, la vivacité balmanaise parvient à surprendre leur défense, et à la mi-temps, le score de 14 à 10 ouvre la porte à tous les possibles, sachant que de part et d’autre, les artilleurs ont décidé de ne pas être décisifs…
Le 2ème acte perpétue le même scénario : les hommes du ROC restituent les ballons au pied, ceux du BORC les dégustent et campent en terre convoitée, personne n’arrive à convertir les pénalités. A l’heure de jeu, un nouvel essai récompense les visiteurs, qui prennent l’avantage d’un point minuscule. La partie demeure correcte mais devient acharnée, chacun mobilisant (ou remobilisant) ses dernières forces. Les Chauriens reprennent la tête, à quelques minutes du terme. Les Balmanais ne se découragent pas et continuent leur pressing, font circuler la balle d’une aile à l’autre sans toutefois trouver une faille. C’est à la fin du temps réglementaire qu’ils bénéficient de la pénalité de la victoire, qu’ils parviennent à conserver dans le temps additionnel.
18/17 : c’est une performance majuscule, qui préserve un avenir toujours incertain mais désormais teinté d’un espoir grandissant.

.
 

SENiORS 2: Dommage..
"Vus d’en haut", les espoirs balmanais semblaient meilleurs joueurs de rugby que leurs homologues chauriens. Ceci démontre qu’il ne faut pas se fier aux apparences puisqu’à la fin, le score sera de 17/13 en faveur des locaux. ..

 

≡ Michel DEDiEU

Seniors: A Balma le 4 Mars 2018

SENiORS1: Du haut niveau.
Terrain souple, douceur et humidité dans l’air, pas de pluie, vent léger et constant : de très bonnes conditions pour jouer au rugby.
Et les hommes de Leucate sont tellement joueurs qu’ils mystifient leurs hôtes dès la première minute, par un essai "surprise". Les Balmanais se remettent néanmoins de ce coup du sort et les deux équipes s’affrontent à armes égales dans une alternance réelle, tout au long d’une première mi-temps où les défenses prennent souvent le pas sur les attaques. Les locaux concrétisent sur le tard par un essai à l’aile l’ascendant qu’ils prennent petit à petit. Le score est de 13 à 11 en leur faveur, autant dire que « rien n’est joué » à la pause.
A la reprise, un nouvel essai d’ailier leur donne le premier break (18/11), que les Méditerranéens comblent en quelques minutes pour reprendre la tête (18/19.). De part et d’autre les attaques fusent, les passes s’enchainent, le ballon circule. Globalement, les Balmanais sont au-dessus, mais d’un tout petit peu, qu’ils traduisent par de précieuses pénalités. Après un chassé-croisé au score, le money time est rouge et blanc, ponctué par un superbe essai à mille (enfin presque…) passes. Mais les Audois n’abdiquent pas, décrochant un bonus défensif mérité.
Par 34 à 27, les Balmanais remportent une rencontre de très bon niveau, montrant qu’ils peuvent désormais rivaliser avec les meilleurs. L’avenir immédiat est certes complexe, mais ce match abouti aura le mérite de l’éclaircir …

.
 

SENiORS 2: Des essais..
Bravo pour les espoirs balmanais qui, malgré une baisse de régime l’heure de jeu passée ont réussi à tenir jusqu’au bout l’avantage qu’ils s’étaient constitué. 25 à 20 au final, contre des adversaires complets, c’est encourageant ! ..

 

≡ Michel DEDiEU