SENiORS1: A Mazamet le 18 Février 2018

SENiORS1: Mal payés..
Mazamet. Du vent, froid… De la pluie, fine… Des nuages sur la crête, épais…
Et dès le coup d’envoi des bleus qui investissent les 22 mètres visiteurs et tentent d’imposer leur force. Qui à plusieurs reprises négligent les 3 points, préférant la pénaltouche. En vain pendant un 1er quart d’heure oppressant pour des Balmanais qui par contre scorent sur leur seule incursion en terre adverse. Mais les lainiers, obstinés et tenaces persistent et font craquer à 2 reprises la défense de leurs hôtes, acculés sur leur ligne. Malgré tout le combat s’équilibre. Les Tarnais tentent de réciter leurs gammes mais sont refoulés par de sévères placages. Les Balmanais, quand ils parviennent à mettre la main sur le ballon, se montrent dangereux, que ce soit par leurs avants ou par leurs ¾. Tant et si bien qu’un de leurs contres va à dame et qu’à la mi-temps, le score de 14 à 8 traduit fidèlement l’écart entre les 2 équipes, tout en laissant la porte ouverte à plusieurs issues.
Le pressing et l’occupation des Tarnais persistent avec la reprise. Rien de génial dans leurs tentatives, mais "c’est solide et ça conserve". Les "rougéblancs" tiennent leur ligne, mais ils sont trahis par 2 essais peu construits mais réalistes, implacables. A 28/11, inutile de protester : "la messe est dite"…
Le dernier quart temps voit les débats s’équilibrer, sans toutefois que les visiteurs, qui tiennent mieux et plus longtemps le ballon, puissent conclure et réduire un score pourtant sévère à leur égard. Quelques regrets donc, mais ce n’était pas ici que les points étaient les plus faciles à prendre.

 

SENiORS 2: Addition salée..
Face à une équipe mazamétaine qui intégrait plusieurs postulants à l’équipe fanion, les espoirs balmanais ont souffert. Ils encaissent un 49/14 qui fait mal, révélant quelques lacunes défensives auxquelles il faudra remédier. ..

 

≡ Michel DEDiEU

SENiORS: A Prades le 28 Janvier 2018

Merde on a oublié la touche à Balma..
Dans tout déplacement, l’intendance est un paramètre important. Pour l’avoir négligée, les Balmanais repartent de Prades bredouilles et dépités.
Pourtant le Canigou enneigé supervisait superbement le terrain. Pourtant un soleil déjà printanier illuminait cette fin de Janvier sans que nul vent ne rafraichisse l’atmosphère.
Pourtant, les attaques successives des locaux en début du match se heurtent à une défense hermétique. Les temps de jeu s’accumulent sans que la ligne cède, le rythme est effréné, la rencontre est engagée mais correcte. Les Pradéens monopolisent le ballon, campent en terre adverse, mais ne récoltent que 3 petits points. Il faut attendre après la demi-heure pour qu’ils pointent enfin un essai et creusent un petit écart. De courte durée, car un des rares ballons balmanais prend la vitesse qu’il faut, décale en 2 passes l’ailier visiteur qui transperce et marque.
10 à 7, les citrons sont les bienvenus, l’incertitude pèse.
Dès la reprise les Catalans accentuent leur domination. Il faut dire qu’ils continuent à confisquer tous les ballons, particulièrement en touche, ce qui complique terriblement la tâche de leurs hôtes. Ces derniers sont réduits à la portion congrue, englués dans leur camp. Il est presque légitime qu’ils encaissent un second essai. Le temps s’égrène, Prades reste maitre de la balle et du terrain, toutefois le score stagne. L’on s’achemine vers le terme quand une nouvelle fulgurance des Balmanais fait d’un ballon subtilisé un essai au grand large. A 20/17, tout est relancé. Mais une ultime "pénaltouche" aboutie voit les locaux se détacher inexorablement.
La défaite, 27 à 17, prend un goût amer, surtout avec la perte du bonus défensif. L’on doit malgré tout convenir qu’il était difficile d’obtenir mieux sans disposer de plus de munitions et sans avoir pu/su jouer "chez eux ".

SENiORS 2: JO PRADES – BALMA ORC 41-8..
≡ Michel DEDiEU

SENiORS: A Balma le 21 Janvier 2018

SENiORS1: Si PRES Si LOiN..
Balma, dernier de poule qui reçoit Villefranche, premier de poule. Match déséquilibré ? C’était la question que pouvaient se poser les vaillants spectateurs présents, quel que soit leur club fétiche. Données non négligeables : vent constant et crachin intermittent, sentiment de froidure, le tout sur une pelouse en très bon état mais néanmoins gorgée d’eau.
Les visiteurs assument d’entrée leur statut de leader et dominent copieusement. Sûrs (trop ?) d’eux, ils négligent des pénalités transformables et tentent d’assommer leurs adversaires. Ces derniers opposent une farouche résistance, leur défense demeure imperméable et les débats s’équilibrent quelque peu. C’est paradoxalement au cours de la période qui suit, sans franche domination, que 2 fulgurances des Lauragais font mouche, portant le score à 12/3 à l’heure des citrons.
Au retour de la pause, les Balmanais sont transcendés. C’est eux qui désormais prennent le match à leur compte et agressent (dans le bon sens du terme) des Villefranchois déstabilisés. Le score témoigne de ce sursaut, et il n’y plus que 2 points d’écart. Les locaux se font malheureusement surprendre une nouvelle fois, et doivent refaire leur handicap. Ils y parviennent à l’heure de jeu et l’on pense que le « money time » leur permettra de valoriser une seconde mi-temps globalement dominée. Mais il n’en est rien et les dernières minutes ne donnent aucun espoir.
La rencontre s’achève sur un score de 16 à 17 en faveur des visiteurs. Elle n’a aucunement reflété la différence de classement entre les 2 équipes. Mais le petit point de bonus défensif, seule récompense comptable pour les Balmanais a un goût amer…

SENiORS 2: SYNTHETiQUE..
Beaucoup de jeu produit par les 2 équipes sur ce terrain qui s’y prête. L’on dira que les visiteurs disposaient de quelques perce-murailles tandis que les locaux étaient plus laborieux. A la sortie c’est Villefranche qui l’emporte par un 32/13 plutôt sévère pour nos couleurs..

≡ Michel DEDiEU

SENiORS: A Balma le 10 Décembre 2017

SENiORS1: L’ENViE..
Premier vrai dimanche hivernal de la saison, avec pluie, vent et froid. Rajoutons-y pour certains la tristesse entourant le décès de Johnny, c’est vous dire l’ambiance ! Même si le stade des Aérostiers témoigne ses qualités d’absorption et évite d’être boueux, c’est donc dans un univers aqueux (sans jeu de mot) que se déroule la rencontre opposant le BORC au FCTT qui effectue ici son plus court déplacement de la saison.
L’on en doutait bien, priorité n’est pas donnée aux grandes envolées, et la première demi-heure est consacrée à se jauger, se tester, s’affronter au plus près. Aucun des deux protagonistes ne prend le dessus de façon significative, mais il semble que les Balmanais arrivent un peu mieux que leurs adversaires à conserver la balle sur plusieurs temps de jeu. A tour de rôle, chaque équipe trouve une faille et va à dame, et ce premier round s’achève sur un 8-10 favorable aux Toulousains.
La reprise voit les bleus accentuer leur avance sur pénalité, mais sans prendre le match à leur compte, faute sans doute d’une part à un jeu au pied déficient et d’autre part à une défense locale bien plus agressive. Les rougéblancs jouent « plus juste », renvoyant systématiquement les visiteurs dans leur camp, arrivant à enchainer plusieurs temps de conservation successifs. C’est ainsi qu’ils bénéficient de plusieurs pénalités, grâce auxquelles ils prennent l’avantage et l’ascendant. Mais leur vigilance s’effrite alors que le match s’achève : ils encaissent l’essai qui peut offrir au FCTT un match nul de dernière minute. La transformation passe (de très peu) à côté, et dans la foulée, l’artilleur local, impérial aujourd’hui, rajoute 3 nouveaux points qui clôturent la rencontre et le suspense…
23-18, deuxième succès à domicile consécutif, ça va mieux dans les têtes balmanaises qui pourront ainsi passer des fêtes insouciantes.
.
ils ont dit:
Vincent Terrail Noves (maire de Balma):"Bravo pour cette victoire et avec du jeu.De quoi aborder les fêtes et la trêve avec un peu plus de sérénité"
Serge Pratmarty (Président du Borc):"On leur avait trop donné bien avant l’envie, ils ont retrouvé les rêves et les mercis, toutes ces choses qui ont un prix qui font l’envie de gagner et le désir et le plaisir aussi !"
Gérard Bouisset (manager du Borc): "Nous ne sommes pas morts et ce succès va nous permettre de travailler plus sereinement. Il s’agit maintenant de nous installer durablement sur les bons rails"

SENiORS 2: DiFFiCiLE..
Oui, difficile de comprendre comment nos espoirs « n’y arrivent pas ». Difficile de comprendre comment peuvent-ils laisser échapper la victoire alors qu’ils dominent largement jusqu’à la 70ème minute.

A la sortie, défaite 16-20. Difficile…
.

≡ Michel DEDiEU

SENiORS: A Pamiers le 3 Décembre 2017

SENiORS1: ViCTOiRE MORALE..
Le Sporting Club Appaméen est l’un des favoris de la poule et ne cache pas son ambition d’accéder à la Fédérale Une. C’est donc un déplacement difficile qui attendait le Balma Olympique Rugby Club, dernier de la poule et n’ayant jusqu’ici jamais glané le moindre point à l’extérieur.
Si le soleil éclaire quelque peu « Balussou » (personne ne le connaît, mais c’est lui qui a donné son nom au stade de Pamiers…), une bise discrète veille à glacer joueurs et spectateurs. Les locaux sont en confiance et tentent d’imposer leur puissance, tout en appliquant un plan de jeu qui positionne des « gros » en bout de ligne. C’est par ce biais là qu’ils pointent un essai signant un premier break à 8/0. Mais les visiteurs tiennent bon en mêlée, prennent leurs touches et, cerise sur le gâteau, font reculer les offensives. Résultat, un contre fulgurant leur permet en 2 temps 3 mouvements de recoller à 8/7, douchant ainsi le moral d’Appaméens vexés. Ces derniers se remettent au travail de sape, et c’est à nouveau au grand large qu’un coup de pied plutôt heureux leur permet, juste avant la pause de passer à 16/7.
L’on peut penser que ce coup assomme des Balmanais jusque-là irréprochables dans la vaillance. Les locaux eux-mêmes croient peut-être trop en leur force et font sans doute preuve de suffisance en privilégiant des pénaltouches par rapport à des points au pied. Ajoutons-y un brin d’indiscipline et une défense acharnée, les visiteurs font bonne figure et parviennent à desserrer l’étau. A tel point qu’ils construisent des attaques à plusieurs temps, dont l’une réussit et porte le score à 16/14. Les 2 équipes entament une sorte de ping-pong et quelques pénalités plus tard, Balma prend le score et mène 20/19. C’est le money-time que les Ariègeois remportent malgré tout par un ultime essai au large.
24 à 20, soulagement pour Pamiers, fierté pour les Balmanais. Ce n’est qu’un point de bonus défensif, mais il permet de construire et de croire en l’avenir.

≡ Michel DEDiEU