SENiORS: A Balma le 10 Décembre 2017

SENiORS1: L’ENViE..
Premier vrai dimanche hivernal de la saison, avec pluie, vent et froid. Rajoutons-y pour certains la tristesse entourant le décès de Johnny, c’est vous dire l’ambiance ! Même si le stade des Aérostiers témoigne ses qualités d’absorption et évite d’être boueux, c’est donc dans un univers aqueux (sans jeu de mot) que se déroule la rencontre opposant le BORC au FCTT qui effectue ici son plus court déplacement de la saison.
L’on en doutait bien, priorité n’est pas donnée aux grandes envolées, et la première demi-heure est consacrée à se jauger, se tester, s’affronter au plus près. Aucun des deux protagonistes ne prend le dessus de façon significative, mais il semble que les Balmanais arrivent un peu mieux que leurs adversaires à conserver la balle sur plusieurs temps de jeu. A tour de rôle, chaque équipe trouve une faille et va à dame, et ce premier round s’achève sur un 8-10 favorable aux Toulousains.
La reprise voit les bleus accentuer leur avance sur pénalité, mais sans prendre le match à leur compte, faute sans doute d’une part à un jeu au pied déficient et d’autre part à une défense locale bien plus agressive. Les rougéblancs jouent « plus juste », renvoyant systématiquement les visiteurs dans leur camp, arrivant à enchainer plusieurs temps de conservation successifs. C’est ainsi qu’ils bénéficient de plusieurs pénalités, grâce auxquelles ils prennent l’avantage et l’ascendant. Mais leur vigilance s’effrite alors que le match s’achève : ils encaissent l’essai qui peut offrir au FCTT un match nul de dernière minute. La transformation passe (de très peu) à côté, et dans la foulée, l’artilleur local, impérial aujourd’hui, rajoute 3 nouveaux points qui clôturent la rencontre et le suspense…
23-18, deuxième succès à domicile consécutif, ça va mieux dans les têtes balmanaises qui pourront ainsi passer des fêtes insouciantes.
.
ils ont dit:
Vincent Terrail Noves (maire de Balma):"Bravo pour cette victoire et avec du jeu.De quoi aborder les fêtes et la trêve avec un peu plus de sérénité"
Serge Pratmarty (Président du Borc):"On leur avait trop donné bien avant l’envie, ils ont retrouvé les rêves et les mercis, toutes ces choses qui ont un prix qui font l’envie de gagner et le désir et le plaisir aussi !"
Gérard Bouisset (manager du Borc): "Nous ne sommes pas morts et ce succès va nous permettre de travailler plus sereinement. Il s’agit maintenant de nous installer durablement sur les bons rails"

SENiORS 2: DiFFiCiLE..
Oui, difficile de comprendre comment nos espoirs « n’y arrivent pas ». Difficile de comprendre comment peuvent-ils laisser échapper la victoire alors qu’ils dominent largement jusqu’à la 70ème minute.

A la sortie, défaite 16-20. Difficile…
.

≡ Michel DEDiEU

SENiORS: A Pamiers le 3 Décembre 2017

SENiORS1: ViCTOiRE MORALE..
Le Sporting Club Appaméen est l’un des favoris de la poule et ne cache pas son ambition d’accéder à la Fédérale Une. C’est donc un déplacement difficile qui attendait le Balma Olympique Rugby Club, dernier de la poule et n’ayant jusqu’ici jamais glané le moindre point à l’extérieur.
Si le soleil éclaire quelque peu « Balussou » (personne ne le connaît, mais c’est lui qui a donné son nom au stade de Pamiers…), une bise discrète veille à glacer joueurs et spectateurs. Les locaux sont en confiance et tentent d’imposer leur puissance, tout en appliquant un plan de jeu qui positionne des « gros » en bout de ligne. C’est par ce biais là qu’ils pointent un essai signant un premier break à 8/0. Mais les visiteurs tiennent bon en mêlée, prennent leurs touches et, cerise sur le gâteau, font reculer les offensives. Résultat, un contre fulgurant leur permet en 2 temps 3 mouvements de recoller à 8/7, douchant ainsi le moral d’Appaméens vexés. Ces derniers se remettent au travail de sape, et c’est à nouveau au grand large qu’un coup de pied plutôt heureux leur permet, juste avant la pause de passer à 16/7.
L’on peut penser que ce coup assomme des Balmanais jusque-là irréprochables dans la vaillance. Les locaux eux-mêmes croient peut-être trop en leur force et font sans doute preuve de suffisance en privilégiant des pénaltouches par rapport à des points au pied. Ajoutons-y un brin d’indiscipline et une défense acharnée, les visiteurs font bonne figure et parviennent à desserrer l’étau. A tel point qu’ils construisent des attaques à plusieurs temps, dont l’une réussit et porte le score à 16/14. Les 2 équipes entament une sorte de ping-pong et quelques pénalités plus tard, Balma prend le score et mène 20/19. C’est le money-time que les Ariègeois remportent malgré tout par un ultime essai au large.
24 à 20, soulagement pour Pamiers, fierté pour les Balmanais. Ce n’est qu’un point de bonus défensif, mais il permet de construire et de croire en l’avenir.

≡ Michel DEDiEU

SENiORS: A Balma le 26 Novembre 2017

SENiORS1: ECLAiRCIE ou EMBELiE..
Soleil bas rafraichi par une bise soutenue, le stade des Aérostiers présente sa tenue hivernale. Il s’agit de recevoir, avec tous les honneurs qu’une histoire commune appelle, nos presque voisins de Saverdun. L’enjeu est de taille puisqu’une première victoire demeure toujours attendue.
L’on peut craindre une rencontre fermée, tendue, électrique. Il n’en est rien. Les visiteurs tentent d’emblée de prendre le score, ce qui leur donnerait cet avantage psychologique dont les deux équipes ont tant besoin. Les Balmanais ne craquent pas, leur défense tient bon, et au contraire, petit à petit, vent dans le dos, ils prennent le dessus, parviennent à construire et occuper. C’est au large et en vitesse qu’ils concrétisent, qu’ils remplissent leur musette de forts beaux essais sans négliger d’assurer plusieurs coups de pieds. Juste avant la pause, le bonus offensif est atteint, dans un 27/3 sans appel.
Reste une seconde mi-temps face au vent, et aussi face à 22 Ariégeois jusque-là quelque peu abasourdis. Ces derniers réagissent, sonnent la révolte et à leur tour mettent la main sur la balle. Si les avants de Saverdun méritent les 2 réalisations qu’avec opiniâtreté ils se procurent, les Balmanais peuvent regretter quelques largesses défensives qui alourdissent de 2 autres essais l’escarcelle des visiteurs. Par contre, les riverains de l’Hers confirment par 3 essais leur supériorité offensive au large, ce qui fait que l’écart entre les protagonistes reste toujours important, et que l’issue définitive ne fait aucun doute.
46 à 29 au final, pas question de faire la fine bouche : « cela fait du bien ». A ce groupe désormais de confirmer, rééditer le positif qu’il a su produire, tout en se concentrant sur quelques points d’amélioration possible.

SENiORS 2: PAS d’ETATS d’AME..
C’est une bien belle équipe balmanaise qui a animé le lever de rideau. Alliant puissance et vitesse, des espoirs séduisants ont pris un bonus offensif mérité, face à des réservistes ariégeois désemparés.
29 à 11 à la sortie, ce bon résultat mérite désormais une confirmation loin de nos bases.
.

≡ Michel DEDiEU

A Balma le 22 Octobre 2017

DES BASES POUR CONSTRUiRE..
Le stade des Aérostiers a revêtu sa cape grise, se laisse balayer par un vent de moyenne intensité tandis que quelques averses de crachin augurent de glissades involontaires.
Les Balmanais ont le couteau sous la gorge et le savent, une certaine fébrilité en témoigne. Les Mazamétains veulent faire un coup à l’extérieur, ils adoptent donc la stratégie de la chandelle. Le jeu s’équilibre entre les 2 lignes de 40, sans qu’aucune des équipes ne prenne un avantage patent, sans qu’aucune des actions ne semble déterminante. Les visiteurs convertissent une pénalité tandis que les locaux n’en concrétisent aucune, ce que l’on pourra regretter en fin de match… Sur une attaque presqu’anodine, un rebond favorable permet aux Tarnais de prendre un avantage conséquent puisqu’ils mènent 10/0 à la mi-temps. Toutefois, sur brutalité, un de leurs joueurs a été exclu.
Les citrons (et aussi le vent dans le dos) montrent des Balmanais plus conquérants, qui conjuguent possession et occupation. Une belle attaque de ¾ se conclut par un essai transformé. Les " rougéblancs" , tant derrière que devant, font feu de tout bois. Mais quelques déchets techniques ne leur permettent pas de mieux conclure que par 2 pénalités. C’est avec 3 points d’avance que le BORC aborde le « money-time ». En moins de 5 minutes, les Mazamétains égalisent une première fois, les Balmanais reprennent l’avantage par un drop mais se font finalement rejoindre par une pénalité à l’ultime seconde : 16 à 16, un match nul ne satisfait jamais personne, tout le monde le sait !
Saluons quand même les progrès d’un groupe qui commence à constituer une équipe et qui, sur ce qu’il a montré, sera capable de mieux faire encore

SENiORS 2: DOUCHE FROIDE..
Après plusieurs prestations convaincantes, les espoirs balmanais ont été contrés sur leurs terres. La stratégie mazamétaine, forgée sur une défense intransigeante, sur la vitesse d’exécution et de transmission ainsi que sur un réalisme froid a fait enfler le score jusqu’à 19/0. Les visiteurs repartent avec un bonus offensif inattendu.
Nul doute que cet avertissement sera pris en compte pour les futures rencontres et que les temps forts seront mieux récompensés.
.

≡ Michel DEDiEU

A Argeles/Mer le 15 Octobre 2017

SENiORS 1: 20 MiNUTES…
Pays catalan. Pas de vent. Du soleil mieux qu’au printemps.
15 Balmanais déterminés qui pénètrent sur la pelouse de l’ES Catalane (Argelès/Mer), qui investissent le camp de leurs hôtes et qui, durant un gros ¼ d’heure, se montrent menaçants sans toutefois conclure. A la demi-heure de jeu, les débats s’équilibrent, le score est de 3 à 3.
10 minutes de cauchemar: les catalans jouent une pénalité à la main et marquent ; ils donnent un petit coup de pied par-dessus et marquent ; un Balmanais commet un "placage cathédrale" qui justifie son excommunication définitive.17/3 à la mi-temps, reprise à 14 contre 15, le moral est tombé dans les chaussettes, les visiteurs n’y sont plus, tout se conjugue contre eux, la sanction est lourde puisque le tableau affiche 41/3 au final.
Sans commentaire.
Se concentrer sur la suite, se forger un mental, un moral : "y croire !".

SENiORS 2: DU SOLiDE
C’est par de gros et longs temps forts que les espoirs balmanais ont rythmé cette rencontre. A leur charge, un manque de concrétisation patent. A leur crédit, abnégation, puissance, vaillance.
Au final, la récompense d’une victoire collective indiscutable mais tardive : 26/18.
A titre exceptionnel, une mention particulière pour celui (tout le monde le reconnaîtra) qui a passé un match entier à faire tomber tout ce qui bougeait et n’était pas balmanais.
.

≡ Michel DEDiEU